Sélectionner une page

Je m’appelle Hadrien Southwell, j’ai 28 ans, je suis réalisateur, auteur et entrepreneur. Je me passionne – de manière obsessionnelle – pour la narration, la mise en scène et l’image, tant d’un point créatif que d’un point de vue technique et scientifique. C’est vrai finalement, pourquoi certains films, clips ou autre sont adorés et d’autres moins ? Pourquoi certains plans, image ou photos « fonctionnent » et d’autres moins ? Pourquoi certains effets numériques sont « réussis » et d’autres non ? Sans non plus chercher une recette ou méthode parfaite, j’essaye d’explorer dans mes travaux ce qui fait « cliquer » les spectateurs.

Dans mes clips par exemple, je mets un point d’honneur à ne pas tomber ni dans le clip purement « artistique » qui prend le risque de ne pas parler au plus grand nombre, ni dans le purement « pop » qui prend le risque de ne pas appuyer et soutenir la personnalité et l’univers du musicien. Cela ne veut pas dire « montrer des moments de l’un et de l’autre ». Cela veut dire chercher comment mélanger ces deux extrêmes de créations. Tenter de se démarquer sans se dévoyer en somme..

Je suis aussi fondateur et gérant de Digital Crush, société B2B concentrée sur la réconciliation des productions haut de gamme – narratif et esthétique – et la production en grand volume – notamment en développant nos propres outils d’optimisation et d’automatisation de certaines étapes de fabrication.

Actuellement :

  • Je développe ma société, la première année passée, il est temps de passer la 2e, notamment en continuant à développer une solution de décor virtuel photoréaliste.
  • J’écris un petit livre sur le media training, l’ensemble des techniques et méthodes qui permettent d’entraîner quelqu’un à passer serreinement devant une caméra. Poser sa voix, comment se tenir, comment éliminer l’appréhension.. Pour l’instant, le livre prend plutôt une tournure d’initiation avec des exercices concrets.
  • Je cherche des projets de clips pour collaborer avec des artistes que j’apprécie. Musicien moi-même depuis gamin, le clip musical est l’un des formats qui me motive le plus.
  •  J’écris mon premier long-métrage. Une fiction qui explore le sentiment de perte de repères et la sensation que l’avenir n’est pas optimiste. Encore loin de savoir s’il verra le jour dans le futur, à suivre.

Pour une discussion, une rencontre, un projet :